Accueil > La Communauté > L’actu de votre agglo > Pose de la première pierre des travaux de réhabilitation du site de la (...)

Pose de la première pierre des travaux de réhabilitation du site de la piscine intercommunale à Vernoux en Vivarais


Vendredi 7 novembre 2018


La Communauté d’Agglomération Privas Centre Ardèche considère l’enseignement de la natation comme l’une de ses priorités. C’est la raison pour laquelle elle a décidé, lors de la réunion du conseil communautaire du 11 juillet 2018, de déclarer d’intérêt communautaire l’ensemble des piscines publiques de son territoire.

La piscine à Vernoux en Vivarais fait partie de celles-ci. Forte de ses 27.000 entrées par an, elle est l’un des équipements structurants du territoire communautaire. Elle est notamment fréquentée par 6 établissements secondaires et 22 établissements primaires. Construite dans les années 70, la piscine connaît un état de vétusté généralisé (notamment en termes d’hygiène et d’accessibilité) malgré un entretien soigné ; elle s’avère être de plus « énergivore ». Afin de répondre à l’obligation de travaux de mises aux normes, la décision de réhabiliter le site a été adoptée par l’ancienne Communauté de communes du Pays de Vernoux et a été confirmée par la Communauté d’Agglomération Privas Centre Ardèche (accompagnée par le SDEA).
Une piscine neuve sera construite sur le solarium actuel. Les besoins identifiés sont : une halle avec gradins pour un bassin de 25 mètres avec 4 lignes d’eau, un accueil adapté aux groupes (avec espace de beauté et espace d’attente), des vestiaires polyvalents, des apports lumineux naturels les plus généreux possibles. La parcelle de la construction de la piscine actuelle est propriété de la commune de Vernoux en Vivarais ; elle est mise à disposition de la Communauté d’Agglomération. Le projet prend en compte les contraintes de temps et d’espace.

Lors de sa réunion du 31 janvier 2018, le Conseil communautaire a approuvé l’avant-projet définitif de cette opération. Suite à l’appel d’offre auprès des entreprises, le montant total (études, travaux et frais divers) s’élève à 3,5 millions d’euros hors taxe. La Communauté d’Agglomération a sollicité des aides de l’État dans le cadre du programme « Territoire à Énergie Positive pour la Croissance Verte » et de la Dotation d’équipement des territoires ruraux (DETR), de la Région Auvergne Rhône-Alpes et du Département, et d’un Fonds de Concours de la commune de Vernoux en Vivarais, pour un montant total de 2,5 millions d’euros.

Cette pose de la première pierre s’est déroulée en présence de Laetitia Serre, Présidente de la Communauté d’Agglomération Privas Centre Ardèche, de Christophe Vignal, Conseiller délégué au sport et aux associations sportives, de Martine Finiels, Maire de Vernoux en Vivarais et Conseillère départementale du canton de Rhône-Eyrieux, de Laurent Ughetto, Président du Conseil Départemental de l’Ardèche et de Hervé Saulignac, Député de l’Ardèche, ainsi que de nombreux élus ; Françoise Souliman, Préfet de l’Ardèche, et Isabelle Massebeuf, Conseillère Régionale étaient retenues par d’autres obligations.


Une opération d’envergure

L’opération a été lancée et devrait s’exécuter sur une durée de 14 mois. Il est à noter que le nouvel équipement sera construit à proximité immédiate du site actuel. Le choix de construire sur le même tènement entraîne des contraintes auxquelles les entreprises doivent répondre. Les travaux ne compromettent pas le fonctionnement de l’équipement actuel qui restera ouvert pendant toute la durée du chantier et ne fermera que lorsque le nouvel équipement sera mis en service (à l’exception de la période nécessaire au transfert du service).

La Communauté d’agglomération souhaite la mise en place d’un comité de gestion associant de façon paritaire des représentants de la communauté d’agglomération et de la commune d’implantation des piscines d’intérêt communautaire. Il sera appelé à émettre des avis sur les conditions de fonctionnement et d’utilisation des piscines.


Une commande publique en faveur de l’insertion des publics en difficulté

Avec cette démarche volontariste en faveur de l’insertion des publics en difficulté via des clauses sociales dans ses marchés publics, la Communauté d’Agglomération démontre la transversalité de l’action publique, pour l’accès à l’emploi, le développement économique et l’attractivité du territoire.

Les clauses d’insertion (ou clauses sociales) utilisent la commande publique comme levier pour l’insertion professionnelle en réservant des heures de travail auprès des entreprises adjudicataires de marchés publics. Le code des marchés Publics prévoit en effet, que les entreprises attributaires recrutent pour la réalisation d’un marché soumis à une clause d’insertion, une personne relevant des critères de l’insertion professionnelle pour une durée qui dépend du montant et de la nature du marché.

Par le volume de ses achats, l’agglo peut avoir un impact important et un effet d’entraînement dans de nombreuses filières professionnelles en intégrant dans ses achats de travaux et services, des considérations sociales ou sociétales. L’entreprise soumissionnant à un marché public de la Communauté d’Agglomération intégrant une clause sociale doit recruter une ou des personnes en insertion dans le cadre de l’exécution des prestations du marché. Afin de garantir l’efficacité de sa politique, la Communauté d’Agglomération entend mettre à disposition des entreprises soumissionnaires l’assistance technique nécessaire pour l’application des clauses sociales dans ses marchés publics.


Galerie photos et perspectives architecturales (Atelier PO&PO)

JPEG - 176.1 ko
JPEG - 153.1 ko
JPEG - 1.1 Mo
JPEG - 811 ko
JPEG - 681.1 ko
JPEG - 646.3 ko